De l’anglais information technologies (IT), les technologies de l’information sont devenues indispensables. Avec la globalisation de la numérisation des données et la prolifération des technologies de communications, des données massives, d’ordre public ou privé, sont mises à disposition chaque jour. Cet état de fait a permis la création de nouveaux métiers dans le domaine de l’IT, dont celui des spécialistes big data. Qu’est-ce que les big data ? Et en quoi consiste le métier ?

Les Big Data

Le terme big data veut littéralement dire grosses données en français. Il représente l’ensemble de données de masse qui découlent de l’éclatement des données numériques. Le concept a donc été inventé pour permettre de stocker et traiter une quantité volumineuse de données qui ne sauraient être sauvegardées sur un outil ordinaire. La gestion des données massive a induit la naissance de nombreuses spécialisations.

Spécialiste ou spécialistes big data ?

Le spécialiste big data est chargé de la gestion des mégadonnées. Il a pour mission de manager le matériel, les logiciels et l’entrepôt de stockage des mégadonnées. Ces données sont si complexes que leur gestion nécessite l’intervention de plusieurs métiers. Les plus fréquents sont :

  • le data miner : dans la nébuleuse de données, il est le fin limier qui expose les données utiles pour les autres spécialistes de l’entreprise. Il les rend exploitables pour les autres participants ;
  • le data scientist : chargé de collecter et traiter les données, il se sert de ces informations pour optimiser les produits offerts à la clientèle ;
  • le data analyst : il se charge de collecter, traiter et organiser les données pour en ressortir les indicateurs nécessaires à la prise de décision ;
  • l’ingénieur big data : spécialiste des systèmes de données numériques et d’internet, il a pour mission de valoriser les données collectées à tous les niveaux sectoriels de l’entreprise.

La gestion des mégadonnées exige la mise en place d’une équipe de spécialistes dûment formés et compétents.